Prologue jour 3 – Les Bauges

16 juin 2018. J’ai eu droit à ma balise GPS, je serais maintenant visible sur la carte du Suntrip. Ce 3e jour de prologue est une journée communication, avec séances photos à Aix-les-Bains et Chambéry, du moins pour celles et ceux qui ont réussi à être à l’heure aux différents rendez-vous. Difficile de tenir l’agenda fixé par l’organisation. Pour midi trente on a fait un arrivage massif place Brigade de Savoie, toujours à Chambéry, chez un restaurateur qui s’est vu débordé par le nombre des Suntripeurs et des amis des Suntripeurs. A noter que le restaurant est jumelé avec un espace réparation et location vélos (tiens tiens ça me donne une idée pour une reconversion).

Une belle brochette de vélos solaires

Sinon des intrus se sont glissés sur la place en mode bivouac de luxe. De la famille de Saint Hilaire du Touvet, venue voir les héros à vélos solaires et me faire la bise d’encouragement. Merci aux Juvanon.

Les Juvanon venus à la découverte des Suntripeurs

Ensuite route dans les Bauges. Magnifique mais j’ai raté pas mal de photos tellement j’étais focalisé sur l’optimisation du réglage de la puissance du vélo pour monter sans trop consommer.


12 km de montée pour passer le col de Plainpalais et se retrouver sur la base de loisir du lac plus bas à la base de loisir de Lescheraine.

Pendant la grimpette, j’ai dû m’arrêter sur le côté de la route pour cause de surchauffe du moteur qui a enclenché l’arrêt du moteur. Je me suis arrêté pile poil à côté d’une maison qui n’avait pas de portail avec un chien agressif qui a trouvé intéressant de me mordre légèrement. La maîtresse du chien qui était là, m’a tout mis sur le dos. Parait que j’ai fais peur à son chien. Ce chien et sa propriétaire m’ont gâché le plaisir d’avoir atteint le col de 1100 m et des poussières quelques minutes plus tard. Et le problème aurait pu être évité en augmentant la température d’arrêt du moteur via le paramètre qui va bien du Cycle Analyst… C’est l’expérience qui rentre comme on dit !

morsure au 3e jour… et la dernière morsure du voyage

Le camping sera l’occasion d’échanger quelques mots avec Grégory Lewyllie, un voyageur Belge aguerri et fort sympathique. Il voyage avec un vélo en bambous. J’ai adoré ses luminaires électriques en forme d’ampoule qu’il accroche au sommet de sa tente. Il avait l’intention de poursuivre le voyage après Canton pour repartir vers l’Inde et prévoit un périple de 30.000 km. Mais l’histoire se fera autrement.

Grégory Lewyllie

Je vous invite à voir sa fabuleuse vidéo de présentation de son voyage. Je suis fan de ce montage humoristique.

Auteur : Laurent Souchet

I'm a new candidat for The Sun Trip 2018 https://www.thesuntrip.com/laurent-souchet-st2018/

Laisser un commentaire