Catégories
Blog Sun Trip 2018 Non classé

Thank you

I look forward to your return.

Catégories
Non classé

Merci !

Au plaisir d’avoir votre retour.

Catégories
book

Du Vélotaf au SunTrip

Couverture du livre du Vélotaf au SunTrip

Vous payez ce que vous voulez !

Propositions

Vous pouvez télécharger le livre numérique ci-dessous dans quatre formats différents. Mon préféré est le format ePub qui peut être lu sur un mobile et emporté pendant un voyage autour du monde. Il nécessite une application qui sait lire le format ePub. Je vous suggère des applications qui savent lire correctement le format ePub3, certaines apps s’arrêtent à la version ePub2.

Je recommande :
– sur mobile Android : Lithium
– sur iPhone : Apple books

format pdfPdf: le grand classique du format portable.
epub formatEpub: le format numérique pour mobile et tablette, je recommande. Note: document au format epub3.
format mobi kindleMobi: le format des tablettes Amazon-Kindle.
format htmlHtml: le format Web, à consommer sur place.
Catégories
book

From Bicycle Commuting To SunTrip

cover of book From Bicycle Commuting To SunTrip

You pay if you want!

Propositions

You can download the digital book below in four different formats. My favourite one is the ePub format that can be read on a mobile device. It requires you to add an application on your mobile that can read the ePub format. There are several of them, I recommend an efficient ePub player with the ePub3 format (some applications can only read ePub2) :
– on mobile Android : Lithium
– on iPhone : Apple books

format pdfPdf: the great classic of the portable format.
epub formatEpub: the digital format for mobile device. Note: ePub3.
format mobi kindleMobi: the ultimate format for Amazon Kindle tablets.
format htmlHtml: lthe Web format, to consume on the spot.
Catégories
Blog Sun Trip 2018

Cycle Analyst Solaire

Le créateur du tableau de bord Cycle Analyst, Justin Lemire-Elmore de Grin Technologies était au départ du Sun Trip 2018.

Et dans sa besace il avait, non pas un nouveau Cycle Analyst, mais une nouvelle version logicielle dédiée au solaire, qui remplace celle habituellement installée avec le CA3 (Cycle Analyst version 3.x).

L’intérêt ?
N’avoir plus qu’un seul Cycle Analyst qui puisse gérer le moteur et le suivi du chargement de la batterie. Précédemment il en fallait deux, un dédié au moteur et l’autre au chargement de la batterie alimentée par les panneaux solaires. Juste avant le départ du Sun Trip 2018, Justin m’a appris que je pouvais partir avec ce nouveau logiciel sans attendre une version 4 de son célèbre appareil.

Mais alors pourquoi avoir attendu pour nous proposer cette version logicielle ? Pour faire vendre un deuxième boitier ? La réponse est non. Il fallait libérer un fil et pour cela trouver un boitier à commande numérique à deux boutons (1 bouton + et un 1 bouton -) pour remplacer le potentiomètre analogique à curseur (bouton tournant) jusque là utilisé.

Version Silky One avec deux Cycle Analyst

J’ai préféré retarder à la fin du Sun Trip mon passage à un seul Cycle Analyst au lieu de deux. Tout ça car je ne voulais pas servir de bêta-testeur. Stéphane qui était sponsorisé par Déclic-Eco n’a pas hésité à tenter l’expérience. C’est en décembre 2018 que j’ai commandé le kit Cycle Analyst v3 solaire chez Déclic-Eco.

Kit Cycle Analyst v3 solaire © Déclic Eco

J’ai regardé quelques vidéos de présentation de notre cher Suntripeur Canadien, mais j’avoue avoir quelques difficultés à suivre ses vidéos, qui restent toutefois utiles. Je n’ai pas trop passé de temps sur les paramétrages du Cycle Analyst tout du long du voyage, ni avant. Ce que j’aurais dû faire car j’ai découvert depuis que j’aurais pu utiliser le mode Cruise Control qui m’aurait permis par jour de grand beau temps de mettre le mode assistance moteur bloquée sur une puissance voulue, et plus besoin de pédaler ou de tenir la manette d’accélérateur, pour un petit moment de repos !

J’ai commencé par jouer la prudence. Après avoir installé le logiciel Setup Utility j’ai branché le câble entre mon ordinateur et alternativement avec chacun des deux CA que j’avais utilisé. J’ai commencé par sauvegarder leurs paramètres, afin de pouvoir les remettre éventuellement. C’est une sécurité à mon humble avis, indispensable avant de commencer à modifier les paramètres mis en place à l’origine.

Il faut ensuite télécharger la version solaire dans les Firmware Releases.

Pour basculer en version solaire, j’ai pris le CA qui me servait à suivre la consommation. L’installation s’est déroulée sans problème. Pour la suite des paramètres j’ai tenté tout seul de les modifier en suivant les tutoriels de Justin, mais comme attendu je n’y suis pas arrivé complètement. Le changeur de puissance à l’aide des boutons fonctionnait mais uniquement sur l’accélérateur gâchette mais pas en assistance au pédalage ! Je sais, je ne suis pas très malin avec tout ce qui touche à l’électronique.

J’ai donc repris mon téléphone pour contacter Guillaume, qui par simple indication téléphonique a su me remettre d’aplomb les deux-trois paramètres à corriger !

Heureux avec ce nouveau CA3 solaire ?
Je dirais oui car maintenant avec l’autre CA j’envisage de monter un deuxième vélo solaire. Je pourrais dans un premier temps séparer en deux mon installation de quatre panneaux et deux batteries en deux panneaux et une batterie sur chacun des vélos. Sachant que j’avais également le contrôleur du moteur en double, il ne manquera que le kit solaire du CA3, le capteurs de pédalage, le capteur de freinage et la manette d’accélération à monter et quelques câbles à tirer.

J’en ai profité pour approfondir un peu ma connaissance du manuel du Cycle Analyst le traduisant en français… mais sur plusieurs mois, en testant plusieurs techniques de génération de documentation. J’ai débuté en Markdown avec génération à l’aide de l’outil Pandoc. Je suis passé ensuite à la génération avec Calibre. Je n’étais pas content du résultat sur plusieurs points, le plus important étant les largeurs des colonnes des tableaux qu’on ne peut pas gérer en Markdown comme on peut le faire en Word. Je découvert depuis peu, le format Asciidoctor qui permet de gérer les pourcentages sur les colonnes des tableaux et est très proche du format de départ.

Avant d’arriver à la fin de mon travail, Guillaume a publié le document traduit en français que vous pouvez trouver ici. Il est probablement mieux traduit car issu d’un spécialiste du Cycle Analyt. Lorsqu’il l’a publié, je n’ai vu que son logo trop voyant à mon goût, que je trouve un peu ringard et qui gâche à mes yeux la visibilité du travail réalisé. Mais que je comprend car il y a mis du temps et donc de l’argent, puisque le temps c’est de l’argent. Dans un monde basé sur la concurrence rien de plus normal. Le clic sur le document qui renvoie vers son site également. Alors pourquoi persister ? Certains diront pour mon ego. En tout les cas, pas pour nuire à Guillaume, même s’il pense que cela peut le nuire. Je voulais apporter une version numérique plus souple avec le format EPUB pour que les Suntripeurs de l’édition 2020 puissent l’emporter avec eux sur leur mobile. Alors oui, ego inside. J’aurais pu tout de même garder ce travail d’entraînement pour moi (entraînement à la traduction, entraînement à l’outillage pour générer des documents multi-formats, meilleure compréhension du Cycle Analyst). Justin, le créateur de la documentation initiale et du Cycle Analyst accessoirement, à qui j’ai demandé l’aval pour la publication m’a donné son go. S’il venait à revenir dessus pour éviter un doublon, je retirerais de suite les documents de ce site.

En attendant vous pouvez télécharger le Manuel du Cycle Analyst v3.1 en français ci-dessous, en différents formats numériques.

Mon préféré est le format epub qui peut être lu sur un mobile et emporté pendant un voyage autour du monde. Il nécessite une application qui sait lire le format epub. Je vous suggère des applications qui savent lire correctement le format epub3, Certaines apps s’arrêtent à la version epub2.

Je recommande :
– sur mobile Android : Lithium
– sur iPhone : Apple books

format pdfPdf: le grand classique du format portable.
epub formatEpub: le format numérique pour mobile et tablette, je recommande. Note: document au format epub3.
format mobi kindleMobi: le format des tablettes Amazon-Kindle.
format htmlHtml: le format Web, à consommer sur place.
Catégories
Timeline Sun Trip 2018

Jour 35 – Almaty

Une journée spéciale où à nouveau j’ai retrouvé la famille Cauquil père & fils après une blague d’enfer qu’ils m’ont faite sur la route. Lors d’une pause que je faisais sur l’aire d’autoroute, j’étais en train de manger un petit quelque chose quand je vois débarquer deux personnes vêtues du maillot du Suntrip mais que je n’avais jamais vu. Et juste pendant mon moment de surprise arrivent en mode furtif Bernard et Yann. Ils avaient prêtés leurs maillot à un fervent soutient Kazakh du Suntrip à savoir
Исатай Бирманов et son jeune neveux Аликe. On a vraiment bien rit de leur blague.

Le gag des Cauquil

J’ai repris la route toujours, le sourire aux lèvres. Bernard & Yann étant repartis en voiture rejoindre la ville d’Almaty où ils allaient récupérer leur vélo déplacé par camion faute d’avoir pu recevoir leur roue de secours dans les temps convenus. Je ne ferais pas de pub pour le service de livraison qui leur aura fait abandonner la Suntrip. La livraison qui devait durer 10 jours n’a été livrée que le 15 septembre…

On s’est retrouvé à Almaty malgré la flux intensif de la circulation d’Almaty pour se donner un rendez-vous en soirée afin de partager un repas spécial Kazakh à base de cheval. Исатай m’ayant remis une note manuscrite pour indiquer l’adresse au taxi que je devrais prendre pour les retrouver. J’ai continué un peu ma route pour sortir de cet enfer de voitures et être hors agglomération pour le départ du lendemain. Puis je suis revenu sur Almaty via le taxi local.

Un vrai moment de confusion lorsque j’ai demandé à l’hôtelière de m’appeler un taxi ! Une vrai incompréhension de ma part sur l’équivalent taxi dans la région. En final, l’hôtelière m’a accompagnée dans la rue et à l’aide de son bras droit écarté vers le bas à fait arrêter une voiture qui voulait bien se renseigner pour prendre en charge un passager. Un équivalent Uber sans application mobile. J’ai apprécié de pouvoir accrocher ma ceinture, la conduite est assez sportive à Almaty même si le conducteur regardais régulièrement le plan sur mon téléphone ! Le conducteur a contacté Исатай à l’arrivée pour qu’on m’indique le prix à payer.

Live d’Amalty

Un moment partagé un mode live facebook et bien agréable avant d’entrer en Chine, repas à base de Cheval, et puis bing une fuite dans cet appartement loué. Le radiateur qui fuyait, serpillère obligatoire et pas de compteur d’arrêt. Le propriétaire arrive pour s’occuper de l’opération arrêt de la fuite et Исатай en profite pour lui demander de me ramener à mon hôtel en retour de service. Hé oui, la débrouille, l’entraide et l’échange de services bat son plein au Kazakhstan.

Catégories
Timeline Sun Trip 2018

Jour 2 – La Suisse et les lacs

Mercredi 20 juin 2018.

Pour mercredi j’avais prévu Bern – Winthertour et c’est pour cette raison que j’ai traversé la ville.
J’aurais dû éviter cette traversée et faire comme beaucoup d’autres passer par l’ouest du lac de Constance.
J’ai mal estimé le travail nécessaire pour préparer les parcours GPX. Il faudra que j’écrive un article plus conséquent sur comment on s’y prend pour les préparer, un truc abordable mais un peu compliqué.
Mais ce n’est pas grave, je visais les 200 km par jour et j’ai parcouru 210 pour arriver dans un camping sympathique aux bord du lac.

Ce fut une belle journée chaude et ensoleillée où rencontrer une fontaine fait un plaisir fou.

L’eau d’une fontaine ça peut rendre un peu… idiot

Et si pendant la pose boire un petit coup d’eau c’est agréable, voir passer une calèche ajoute au plaisir

Ainsi que la douche du camping au bord du lac… et le repas du soir même si c’est en solitaire !

Le régime fromage va durer tant qu’on sera en Europe de l’ouest, ensuite ce sera impossible de le transporter pour cause de chaleur et d’en trouver également. Et l’eau gazeuse j’en suis friand.

Catégories
Timeline Sun Trip 2018

Jour 1 – La séparation

Françoise Denel en grande discussion avec Christel et Anne (ma femme et sa soeur)

Le moment du vrai départ en solitaire, celui où on dit le dernier au revoir à sa femme et aux proches qui sont venus jusqu’à Chamonix pour vous voir partir. Celui aussi où on se pose la question une dernière fois du type de voyage qu’on va faire : chacun pour soi ou en équipe ? Pour ma part j’ai pris le choix du chacun pour soi avec si le hasard s’y met pendant le périple, du pourquoi pas rouler ensemble ?

Le stress était présent au matin et il était partagé même pour des anciens participants. Un stress qu’on se dit bénéfique et surtout naturel. Une fois le départ donné, c’est parti pour ne plus avoir d’occasion de s’ennuyer. Il va falloir penser au parcours journalier, penser aux pauses repas, à la pose sommeil, communiquer, préparer la route du lendemain. Et rouler, prendre des photos, rouler, rouler, rouler.

Dans la soirée, j’ai rejoint la famille contactée quelques jours auparavant, membre de l’organisation Warmshowers, pour un hébergement gracieux dans leur appartement. J’avais prévu d’être hébergé chez un couple de Warmshowers à Berne.

La famille d’accueil du premier soir, Warmshowers rencontre.

J’y suis arrivé à 20h et j’ai un peu perturbé l’équilibre du couché des jeunes enfants.

Ce sera mon premier soir et le dernier à être hébergé chez une famille de Warmshowers. Il est en effet difficile d’ajuster son voyage aux contraintes de temps d’avertissement de la famille d’accueil. Et même si je savais à l’avance combien de km par jour je vais parcourir, il n’est pas très optimisé de faire des écars de km pour rejoindre la famille d’accueil sachant que plus j’irais vers l’est et moins de possibilité d’hébergement vont s’offrir. Pour la suite ce sera bivouac camping, bivouac où on peut, hôtel ou hébergement chez ou devant la famille d’accueil, certains ne laissent pas entrer un étranger chez eux mais acceptent qu’il dorme devant la maison.

Sinon avant l’arrivée ce n’était que du beau temps, des beaux paysages avec une descente vertigineuse en partance de Chamonix qui n’en finissait pas. J’ai usé une plaquette frein car je suis du genre pas trop téméraire et quand ça va trop vite pour moi je freine, je freine, je freine…

La descente de Chamonix
Catégories
Timeline Sun Trip 2018

Prologue jour 5 – La communication

Aujourd’hui c’est journée communication. C’est à 6h30 que m’a journée à commencée. L’occasion de prendre quelques photos du lieu où on a passé la nuit et quelques vues de l’extérieur, le parc à vélos solaires et le véhicule de Géo qui nous pourchasse sur la route pour réaliser ses quelques photos reportage.

Le chalet où l’on a tous partagé repas et nuitée
Tandem des Canadiens
Véhicule de Géo
une vue magnifique depuis le parc des vélos solaires
un sourire avant le départ

Quelques curieux et curieuses viendront à notre rencontre sur la place de Brévent. Des moments qui permettent de voir en concret ceux qui vont tenter l’aventure du Sun Trip, de leur poser toutes les questions qu’ils veulent et peut-être de venir à leur tour participer au prochain Sun Trip. Je pense en particulier à Cherries, Suisse qui m’a pas mal questionnée, à qui j’ai vendu la douce folie du voyage… Et qu’on retrouvera au Sun Trip Tour 2019 au volant d’un superbe trike solaire.

Puis la journée nous fera prendre de la hauteur sur le plateau de Planpraz en utilisant le télécabine de Brévent, pour quelques photos ensoleillées et collectives. Le dernier regroupement avant éparpillement du lendemain. Le vélo de Françoise a profité du voyage !

La montée au Planpraz
L’équipe de choc du Sun Trip 2018
Catégories
Timeline Sun Trip 2018

Prologue jour 4 – Chamonix

Dimanche 17 juin 2018. Aujourd’hui c’était destination Chamonix en partance du camping de Lescheraine. Chacun son rythme et son heure de départ. Perso je suis parti à 10h pour un réveil à 5h30… Et la nuit précédente couché à minuit. Les nuits sont courtes au SunTrip. Je n’étais pas le seul à me lever tôt. Jurgen, l’allemand du Suntrip avec sa remorque chambre à couché également (voir son site).

10h car j’ai du passer à l’atelier Guillaume pour plusieurs problèmes techniques, du genre un panneau qui ne produisait pas, une secousse forte au démarrage du vélo, un réglage du Cycle Analyst (le tableau de bord du vélo) pour dépasser les 500w de puissance. Et j’ai bien fait, car pour la première fois j’ai pu monter des pentes plus rapidement que précédemment , passer de 7/8 km/h à 15 km/h c’est franchement confortable et rassurant pour la suite. Et j’ai souvent vu des productions solaires qui dépassaient 300w. Que du bonheur.

J’ai vraiment apprécié la montée au col de Léchaux. J’ai croisé pleins de cyclistes hommes et femmes. On sent que dans le coin le sport et le vélo sont bien présents. Bizarrement j’ai l’impression inverse sur la ville de Chamonix où la voiture semble reine et le vélo un mal qu’on voudrait renverser.

Je pense tellement à suivre ma trace GPX du voyage du jour et à régler la puissance du moteur avec le potentiomètre pour optimiser la durée de la batterie et tenir la route que je ne m’arrête quasiment jamais pour prendre une photo, désolé pour les lecteurs.